Obtenir Adobe Flash Player
Si d’aucuns pensent que la marche et le séjour en forêt constituent un irremplaçable ressourcement personnel, c’est parce que les questions existentielles qui s’y posent sont essentiellement d’ordre pratique et logistique.
 

Accès
Tant pour l'approche globale de la zone des sentiers, que pour l'approche finale d'un en particulier, consulter 
LA CARTE DE LOCALISATION et le texte "assistance routière" qui s'y rattache.

Accès au sentier Les pouvoirs de l'eau
Deux possibilités:
  -soit selon l'accès sud ou l’accès nord, on empruntera le chemin du Pouvoir, on optera pour la branche droite, atteignant ainsi le Pont Bailey et la zone de stationnement du sentier L'Explorateur. On poursuivra à pied franchissant le Pont Bailey et ensuite la digue (1 km), qui constitue l'évacuateur principal de Rapide-des-Quinze; après approximativement 1 km, près du belvédère, commence le sentier des pouvoirs de l'eau.
Voir la Carte ci-dessus

  -Soit selon toujours une approche sud, suivre consciencieusement la route 391, traverser Angliers en direction de Guérin (Nord); à la sortie de la municipalité franchir le Barrage des Quinze et à 50 m prendre sur la gauche, le Chemin Géovani qui, après 5 km vous mènera au parc de stationnement et à l'entrée du sentier des pouvoirs de l'eau. Voir à cet effet la carte ci-contre.

Description
Sentier #1, linéaire, de 6 km considéré comme intermédiaire.
Ce sentier est progressif: un premier kilomètre nous conditionne à retrouver sa forme suivi de deux kilomètres d’épreuves comme dit Joseph Jacob  « Ici, les ados apprécient les sollicitations du parcours. »
Les points de vue sur la rivière nous font oublier les pentes éprouvantes. À travers son couvert forestier de pin rouge et de pin blanc, nous sommes toujours en présence de l’eau.
Le sentier des pouvoirs de l’eau débouche sur le sentier de la grande île.  Comme il est linéaire plusieurs retourneront après le premier kilomètre heureux d’avoir pu admirer les marmites tubulaires, d’autres rebrousseront chemin à la fin du parcours et d’autres auront prévu et pousseront l’aventure dans le sentier de la grande île.
Pour en savoir plus… haut-de-page
Les changements de nom qu’a subi ce sentier pédestre révèlent son histoire.
Au tout début, les gens de Récré-eau des Quinze en parlaient en termes géographiques : ils disaient le sentier Nord, puis en découvrant comment l’eau et la pierre avaient façonné le paysage et ainsi formé un jardin de marmites en forme de tubes d’une hauteur de 10 mètres, il prit le nom de sentier des marmites tubulaires. En 1920, la Northern Québec Power Company décida de maîtriser ces eaux en construisant une Centrale hydroélectrique. C’est en se remémorant tout cela qu’il y eut consensus sur le nom du sentier des « pouvoirs de l’eau ».
Aujourd’hui, ce pacte avec l’eau et ses pouvoirs est l’engagement de tous les utilisateurs d’ici et d’ailleurs à célébrer le pouvoir de l’eau avec le souci de la préserver en privilégiant l’aventure, la nature et le patrimoine.

  Haut de page
Galerie de Photos
(glissez doucement à droite de l'image; avec un écran tactile tapotez aléatoirement)